Devis Poêle

Devis Poêle: Recevez jusqu'à 3 devis gratuits

Étape 1/2 : Détaillez votre projet

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Étape 2/2 : Vos coordonnées

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

poêle à bois

Comment ça fonctionne ?

  • Décrivez votre projet en cinq minutes chrono. Gratuit et sans engagement.
  • Recevez jusqu’à trois gratuits de professionnels de votre région;
  • Comparez les offres en toute sérénité Choisissez la meilleure proposition.

Confidentialité

  • Nous respectons votre vie privée.
  • Vos coordonnées sont protégées et strictement réservées à votre demande de devis.

Les poêles reviennent à la mode. Le principe des poêles et cheminées à bois est de pouvoir chauffer votre habitation par rayonnement et convection, basé sur la combustion de bois sous différentes formes.

Types de poêles :

– Des modèles classiques en fonte ou acier
– Poêles à accumulation ou de masse : ils sont recouvert d’un matériau spécial qui garde la chaleur et la restitue plus lentement.
– Poêles à combustion améliorée: ils possèdent une deuxième chambre de combustion qui brûle les gaz de combustion.
– Les poêles peuvent être alimentés en bois, granulés mais aussi gaz ou pétrole.

LE BON EMPLACEMENT DE VOTRE POÊLE À BOIS

L’emplacement d’un poêle à bois est primordial : dans une maison à étage, il devra être placé non loin de l’escalier pour permettre à l’air chaud de monter dans les pièces. Dans une maison de plain pied, il ne sera pas toujours possible de chauffer toute les pièces à moins d’installer un système de gaines. D’une manière générale, le poêle sera placé dans la pièce principale de l’habitation, près d’un mur à forte inertie.

Prévoyez une niche pour le stockage des bûches, ce qui vous évitera de sortir plusieurs fois par jour rechercher du bois dehors.

Dans un appartement, il est possible d’installer un poêle si le règlement de copropriété le prévoit.

Pour une chaudière à bois ou granulés, dans les constructions anciennes, on reprend la place de l’ancienne chaudière. Si vous faites construire ou rénover votre maison, pensez à réserver un volume conséquent pour le silo d’une chaudière à granulés ou à plaquettes (une pièce d’environ 2 mètres de largeur sur 3 mètres).

PUISSANCE DE VOTRE POELE A BOIS

La puissance s’exprime en Kwh. Pour un poêle à bois d’une puissance nominale de 8 kwh, la plage d’utilisation est comprise entre 6 et 10 kwh, c’est le minimum et le maximum d’utilisation du poêle dans de bonnes conditions. La puissance nominale (conforme à la norme NF D 35 376, norme concernant tous les poêles a bois et les inserts) est la puissance obtenue par tests, dans des conditions normales d’utilisation.

Prenez conseil auprès d’un professionnel qui estimera la puissance dont vous avez besoin en fonction de votre habitation.

N’achetez pas un poele a bois trop puissant : vous prenez le risque de le faire fonctionner au ralenti et de favoriser son encrassement.
Un poêle de trop faible puissance sera surchargé en bois et risquera de s’abimer.

Pour bien choisir, il vous faudra prendre en compte :

votre mode de vie : la maison est elle habitée en continu, ou seulement en soirée ?
quel est le volume à chauffer ?
votre habitation est elle convenablement isolée ?
Pour info : Une maison de 100m², avec 2,5 mètres de hauteur sous plafond, nécessite entre 6 et 10 kwh par mètre carré utile. Les professionnels indiquent en général, pour une maison de 2,5 m de hauteur de plafond, avec une isolation correcte, 1 kWh (puissance nominale) pour 10 mètres carrés.

QUELS MATÉRIAUX POUR VOTRE POELE À BOIS ?

FAIRE LE BON CHOIX
Fonte, acier, pierre ollaire ? Les catalogues des fabricants présentent des poeles au design très différent, mais il vous faudra aussi choisir votre poêle en fonction des matériaux qui le composent.

L’acier, plus facile à travailler que la fonte, donne des poêles esthétiquement plus travaillés.
Les poêles en fonte ont une bonne inertie, mais un poêle en acier monte plus vite en température. Là encore, il vous faudra interroger votre mode de vie. Mais le poids d’un poêle en fonte demande aussi que le sol soit assez solide pour le supporter. Un poêle en acier, plus léger, peut s’installer à l’étage d’une maison par exemple.
Pour une meilleure inertie, la céramique, la stéatite ou la pierre ollaire peuvent être de bonnes options.
Tous les fabricants permettent d’habiller un poêle avec ces différents matériaux.

QUELS MATÉRIAUX POUR UN POELE DE MASSE ?

BRIQUE, TERRE, ARGILE, PIERRE VOLCANIQUE
Un poêle de masse ou poêle à accumulation nécéssite de faire une bonne flambée. Les matériaux lourds (pierre, brique, béton) habillant le poêle vont restituer longuement la chaleur une fois le feu éteint.
La diffusion de chaleur se fait notamment par rayonnement infrarouge.

Parmi les matériaux utilisés, il y a :

les briques (brique réfractaire à haute densité et la brique réfractaire courante, la brique simple, la brique de terre crue),
la terre,
l’argile
et différentes variétés de pierre (les pierres volcaniques, le grès, le granit, la stéatite).
Pour l’habillage autour du cœur de chauffe, les critères esthétiques l’emportent, mais cette paroi doit faire au minimum 12 cm de large. Cette couche en contact avec l’air ambiant doit permettre un échange de température par rayonnement.

Pour l’habillage du foyer principal jusqu’au début des conduits de fumées descendantes, il est important de choisir une matière résistant à des températures très élevées (de 600 à 1000°), et pouvant résister à des chocs thermiques répétés. La brique haute densité est un bon compromis.